Les Premiers Hommes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Premiers Hommes

Message par Mickaël le Mar 17 Jan - 18:28

Lors de ses premières chevauchées au travers du Royaume, la Dame d'Argent vint à la rencontre des créatures peuplant ses terres. Les élémentaires de tous types vivaient en parfaite harmonie, dans le respect de tous les éléments, y compris ceux qu'ils n'étaient pas en charge de défendre et de représenter.

Ceux que l'on appelle les Premiers virent le jour, quant à eux, sur l'Île Sélène, située au Nord-Est des terres du Royaume. La Dame d'Argent prit connaissance de leur existence lors de sa rencontre avec les Shamans, des êtres humanoïdes aux couleurs de la nuit, portés vers l'observation du monde et l'apprentissage de la maîtrise de l'Air, élément vers lequel leur espèce se penchait naturellement.

La Grande Shaman, qui possédait le don de l'Eternité, et un talent sans pareil pour communiquer avec le vent, fit savoir à la Dame d'Argent que des êtres inconnus peuplaient l'Île de Glace (renommée plus tard « Île Sélène »).

Constatant avec bonheur que son monde s'était développé indépendamment de sa volonté, sur les bases de sa propre création, la Dame d'Argent s'était fixé pour but de découvrir, et de prendre note sur un épais grimoire de toutes les richesses et connaissances offertes par le Royaume.

Elle prit alors le large vers l'Île de Glaces, et parcourut le Désert d'Argent, recouvert d'une épaisse couche d'une neige brillant sous les rayons du soleil, pour aller à la rencontre des premiers Hommes.

Les Premiers, des hommes, femmes et enfants humbles établis en de petits villages, l'accueillirent avec curiosité, puis respect lorsqu'ils découvrirent la nature de leur hôte.

La Dame fut invitée dans la hutte d'Asgar et Vera, désignés comme Chefs Protecteurs des villages alentours.

Asgar, arborant une grande tresse longeant le haut d'un crâne rasé, avait pour habitude d'afficher, sous sa barbe fournie, un sourire bienveillant. La tresse, choisie également par son épouse, descendrait le long d'épaisses épaules, frôlant la mâchoire carrée d'un visage non moins gracieux. A l'image de l'ensemble des Premiers, la chevelure du couple était aussi argentée que celle de leur créatrice, ce en quoi cette dernière perçut le signe d'une destinée peu commune pour le peuple qu'elle chérissait déjà.

Lorsque la Dame demanda à ses hôtes d'expliquer les prémices de leur existence, ils lui expliquèrent qu'ils avaient été les premiers à apparaître, dans la neige, et s'étaient abrités, à deux, dans l'espoir de voir quelques semblables les rejoindre. Un espoir fondé, puisque, jour après jour, des hommes et des femmes avaient rejoint leur abri, pour former peu à peu une communauté.

Asgar et Vera, s'étant découvert des dons pour la maîtrise de l'eau, s'imposèrent aux yeux de tous comme les leaders naturels d'un peuple qui ne s'expliquait pas son existence.

Les années passant, sans réponse, tous s'organisèrent autour du couple protecteur pour survivre, s'abreuver de végétaux propres aux températures glaciales, et agrandir leurs villages en concevant leurs premiers enfants.

Incapables de comprendre les raisons de leur existence, les Premiers éprouvèrent, néanmoins, beaucoup de peine à l'idée de ne pouvoir trouver de but à une vie si brusquement offerte.

Asgar et Vera emmenèrent alors la Dame d'Argent vers une petite grotte de glace, où elle découvrit une flamme, que les Premiers avaient découverte quelques années seulement après leur naissance.

Si bien des détails de cette histoire se sont perdus dans le temps, on a raconté, jusqu'à la fin des Temps, comment la Dame d'Argent a pleuré, de toute son âme, à la vision de cette flamme si spéciale. Cette flamme si douce qu'elle ne faisait pas même fondre l'antre de glace dans laquelle elle avait été placée, et qu'elle reconnut comme étant extraite directement de son Étoile.

Ainsi, le peuple des Premiers et la créatrice du monde découvrirent, de concert, comment la vie des Hommes avait été créée sur l'Île de Glace. En envoyant une partie d'elle-même sur ces terres, l’Étoile avait insufflé assez de magie à l'Île pour y créer la vie.

Lors de sa sortie de la grotte, la Dame d'Argent vit un enfant se réfugier derrière un épais rocher recouvert de neige. Amusée, elle avança discrètement vers le petit garçon, qu'elle salua avec douceur.

Asgar et Vera, n'osèrent réprimander leur jeune hériter, Raïk, pour cette intrusion sacrée. Sous le regard des parents silencieux, la Dame prit place à ses côtés, pour lui demander à quoi servait le papier et le stylo de bois rudimentaire qu'il tenait entre ses mains. Le petit garçon lui dit alors qu'il voulait raconter tout ce qu'il observait, de peur que son peuple soit oublié s'il venait à disparaître comme il était apparu quelques années auparavant.

Émue, la Dame d'Argent invita Raïk à la suivre. A l'enfant et à son peuple, réunis autour d'elle alors que la Lune venait se refléter sur la neige d'un blanc nacré qui recouvrait le Désert d'Argent, la Dame conta ce qu'elle avait découvert des terres par-delà la mer. Elle remercia l'enfant de conserver les mémoires du seul peuple des Hommes connu à ce jour.

Lorsque vint le temps pour la Dame d'Argent de quitter l'île, l'enfant la supplia de l'emmener avec lui, pour l'aider à écrire les histoires des autres terres. Face à l'insistance de Raïk, ses parents acceptèrent de le laisser sous la protection de leur créatrice.

Asgar et Vera confièrent alors à leur fils la petite flamme de l’Étoile, en lui faisant promettre de la déposer au centre des terres du Royaume, pour y faire naître les Hommes par-delà les mers. En échange, la Dame d'Argent leur confia son grimoire, et la mission de conter, génération après génération, l'Histoire du monde, et de l'explorer comme le ferait leur fils pour enrichir la communauté qui l'avait tant touchée.

Sur le point de quitter l'Île Sélène, Raïk et la Dame d'Argent, sous les yeux des Premiers, virent naître de la neige que foulait l'enfant, un grand oiseau blanc : le Faucon Blanc, Totem des Glaces, comme s'étaient révélés à Asgar et Vera le Lion des Eaux et l'Ours de Glace qui leur servaient de Totems.

Ainsi, l'oiseau prit dans son bec la lanterne dans laquelle avait été enfermée la flamme et s'envola vers le Royaume, Raïk et la Dame sur son dos. A trois, ils traversèrent les mers, parcoururent ce qui serait plus tard renommé le « Chemin du Faucon Blanc », au cœur de la Forêt des Arbres Golems, puis volèrent jusqu'à la vallée des Sept Volcans, pour déposer en son centre la flamme.

Cette dernière s'embrasa alors sur plusieurs mètres de hauteur, déployant sa magie sur l'ensemble des terres du Royaume. On vit alors naître des hommes et des femmes, émerveillés mais apeurés comme l'avaient été les Premiers.
Néanmoins, aidée par Raïk, la Dame d'Argent arpenta à nouveau le Royaume, pour guider son nouveau peuple, et découvrir avec tendresse que les créatures élémentaires s'étaient, sans son aide, chargées de les prendre sous leur aile.

C'est ainsi que l'on explique la grande diversité des peuples et des cultures du Royaume par-delà l’Étoile, dont les premiers représentants des diverses lignées ont été éduqués par une variété d'êtres élémentaires, et de valeurs.

Tous, néanmoins, surent grâce à Raïk et à ce qu'il avait laissé derrière lui qu'ils devaient la vie au cadeau des Premiers hommes. Et il fut coutume pour bien des peuples, de nombreux siècles durant, de se rejoindre autour du Brasier Originel pour contempler le vestige de l’Étoile, et se raconter l'histoire du Faucon Blanc, et des origines du monde.

Pour ne jamais oublier qu'ils devaient la précieuse terre que foulaient leurs pieds au pouvoir infini de l'Imagination.
avatar
Mickaël
Admin

Messages : 33
Date d'inscription : 01/01/2017
Age : 28
Localisation : Neverland

http://grenierentremondes.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum